Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 16:21

 

 

Ma fille a eu comme "écriture d'invention" scolaire à imaginer une réponse, libre ou versifiée, que la demoiselle Hélène ferait à Ronsard, qui lui a adressé son célèbre poème "Quand vous serez bien vieille." La plupart des filles de sa classe ont rédigé une réponse dans l'esprit "va te faire voir, vieux barbon" - si vous me passez le pléonasme. Du coup, je me suis amusé à en faire une aussi.


Pour relire ce classique de Ronsard, « Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle » :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/pierre_de_ronsard/quand_vous_serez_bien_vieille_au_soir_a_la_chandelle.html

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise aupres du feu, devidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant :
Ronsard me celebroit du temps que j'estois belle.

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Desja sous le labeur à demy sommeillant,
Qui au bruit de mon nom ne s'aille resveillant,
Benissant vostre nom de louange immortelle.

Je seray sous la terre et fantaume sans os :
Par les ombres myrteux je prendray mon repos :
Vous serez au fouyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et vostre fier desdain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dés aujourd'huy les roses de la vie.



Et la réponse possible d'Hélène , intitulée « Quand vous serez bien vieux » :

Demain vous serez vieux, éteinte la chandelle,
Assis tout près du feu, tremblotant et bavant,
Direz vos derniers vers tout en vous louangeant :
"Le grand Ronsard je suis, qui voulait une belle !"

Par quelque jour lointain, une servante ancienne,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Au bruit de votre nom ira me rappelant,
Ce prétentieux barbon - une vraie mouche à miel.

Je serai sur la terre, assez jolie encore,
À l'ombre courtisée par un bel homme fort.
Vous serez au-delà, par les années flétri,

Regrettant de l'amour la jeunesse et le teint.
Vivez, si m'en croyez, qui sait, jusqu'à demain...
Gagnez dès aujourd'hui la chaleur d'un abri.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Krokodilo - dans Divers en français
commenter cet article

commentaires