Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 17:02

Une conférence sur l’avenir des technologies de la communication en Europe va avoir lieu.


« Agenda de Visby : Créer les conditions préalables à une Union numérique d’ici 2015
Conférence sur la politique à venir de l’Europe en matière de technologies de l’information. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’une plate-forme commune pour un agenda s’étendant jusqu’en 2015 et portant sur une politique européenne en matière de technologies de l’information. »

« Pour couvrir l’Agenda de Visby, la Présidence suédoise a eu recours aux experts de demain en matière de TIC, à savoir les élèves de cinq lycées technologiques suédois. Par le biais de nouvelles techniques de communication sur la toile, ils couvriront les questions à l’ordre du jour de la réunion et lanceront un débat autour de celles-ci. »

Une politique de l’information, c’est de la technologie, mais on semble oublier que c’est aussi, et avant tout, un échange d’informations, donc une langue, ou des traductions...

La Suède a choisi, brisant un tabou : son Union européenne sera monolingue anglophone, les deux autres langues de travail étant aux abonnés absents, aux oubliettes de l’histoire linguistique de l’Union :

« Le rapport peut être maintenant téléchargé (en anglais uniquement) »

«  Toute la communication externe se fera en anglais ce qui permettra de recourir à la participation de personnes intéressées au-delà des frontières de la Suède. »
(La communication du groupe d’élèves choisis)

Ceci semble bien confirmer l’info rapportée par l’observatoire du plurilinguisme, selon laquelle « La Présidence suédoise de l’Union européenne vient d’informer oralement les gouvernements qu’elle envisageait de tenir exclusivement en anglais ses prochaines réunions informelles. (...)
La Présidence suédoise justifie cette décision unilatérale par "un impératif d’économies budgétaires".
Nous rappelons que le budget total des institutions européennes de traduction et d’interprétation représente 1,2 milliards d’euros, soit 2,2 euros par habitant et par an, soit l’équivalent d’un ticket de métro à Bruxelles. Les langues européennes méritent mieux que cela. »

Traduction, plurilinguisme, anglais ou espéranto, la Suède a voté : sous sa présidence, l’UE parlera exclusivement anglais !

Défendre le français pour remplacer l’anglais est voué à l’échec, et tout aussi injuste ; le plurilinguisme, quoi que ça veuille dire a prouvé qu’il conduisait au tout-anglais... Ne restent que l’espéranto - simple, dix fois plus rapide à apprendre, efficace, équitable, - et l’anglais - complexe, phonétiquement irrationnel, économiquement, humainement et politiquement injuste, maîtrisé par une infime minorité des humains malgré des investissements colossaux depuis un siècle, pour le plus grand profit de 5% de la population mondiale... Et devinez quelle langue de communication est soutenue par l’UE ?

La présidence suédoise de l’UE sera-t-elle celle de l ’hégémonie anglophone, du déclin du français, ou celle de la honte ? Les trois à la fois ! Cela dit, il n’y a pas mort d’homme, ni famine, ni guerre : c’est simplement un esclavage culturel, même pas voté au parlement !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

krokodilo 09/01/2010 00:48


Pas sûr que l'Espagne fasse mieux, si l'on en juge par ses débuts de présidence - voir l'article d'aujourd'hui sur le blog du journaliste Quatremer...


Roland 07/01/2010 13:50


scandaleux! ce sont des âmes de Laval, chiens couchants, et ils osent se vanter de leur "multilinguisme" de leur patriotisme "européen".
Ce n'est qu'un paravent colonial.