Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 22:06

Aucun de mes enfants n'a appris à monter à la corde, alors que c'était de mon temps un classique du gymnase. Pourquoi cette mystérieuse disparition d'un apprentissage très utile ? A l'heure où l'on discute d'une refonte des programmes scolaires, il nous a semblé utile d'enquêter.

Sans être un fanatique de gymnastique, force est de reconnaître que dans de nombreuses circonstances savoir monter et descendre le long d'une corde peut s'avérer bien plus utile que, par exemple, faire la roue ou le poirier - comme l'illustrera ce dialogue avec un adulte coincé en hauteur :
- On a appelé les pompiers. Est-ce que vous avez une corde ?
- Oui.
- Fixez-la solidement et vous pourrez descendre, il n'y a que quatre mètres.
- Mais je ne sais pas faire les nœuds...
Bon, c'est un mauvais exemple – les nœuds n'étant pas non plus enseignés à l'école. Admettons que la corde est déjà mystérieusement en place, genre corde de fakir :
- C'est bon, descendez le long de la corde !
- Je ne sais pas ! dit la malheureuse victime d'une voix paniquée.
- Mais je sais faire le poirier ! ajoute-t-elle soudain, pleine d'espoir.
- Quoi ?
- Et aussi la roue !
Bref, la vérité oblige à dire que la plupart des gens ne feront jamais la roue ou le poirier de toute leur vie d'adulte : avez-vous souvent vu dans la rue des gens faisant la roue ? Non. Pas plus que le type qui attend sa femme parce qu'il a oublié ses clefs ne poireaute en poirier : assis en lotus, à la rigueur, s'il est assez souple, mais en poirier devant l'entrée de l'immeuble la tête en bas - non, jamais.

Alors pourquoi quelque chose d'aussi utile a-t-il été supprimé du programme scolaire ? Une intense recherche de quelques minutes sur la Toile n'ayant pas apporté de réponse, nous allons essayer d'y arriver par le raisonnement, technique également enseignée à l'école... Quoique selon d'autres sources toute logique ait disparu des programmes scolaires.

- Commençons par des raisons techniques :
L'UE a-t-elle imposé des normes ? Épaisseur de la corde, résistance (que celui qui n'a jamais douté de la solidité de sa fixation au plafond du gymnase me jette le premier tapis de sol), d'où découlerait un manque d'inspecteurs des cordes ? Problème de qualité-produit, contrefaçon chinoises de cordes, manque de cordes françaises ? On s'interroge.

- Des raisons religieuses et communautaires : manque de cordes halal ou cachères ? Indécence du geste, refus de voir des garçons concupiscents reluquer le cul montant de nos jeunes filles ? En outre, il existait jadis deux variétés de corde : lisse ou à nœuds, lesquels facilitaient l'apprentissage puisqu'on pouvait y caler ses pieds pour faire une pause, comme un grimpeur ou alpiniste sur un replat. Mais ces nœuds sur une corde n'évoquaient-ils pas de trop près un gland phallique, une bonne dizaine de glands, même ? Sans oublier la descente et cette tige qui glisse entre les cuisses. Qui peut savoir : il n'y a pas de limites à l'imagination libidineuse des fanatiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires