Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 20:14

Réception solennelle, comme on dit, eu égard à la présence des délégations polonaise et lituanienne, donc quasiment en grande pompe - ce qui, pour une langue construite que certains préfèreraient recevoir à coups de pompes, est un évènement !
La fête s’est tenue le 15 décembre 2008, de 17h 30 à 20h 30, au siège de l’UNESCO, place Fontenoy à Paris, en français et en espéranto.

La festo okazis de la 17a 30 ĝis la 20a 30 en sidejo de UNESKO, place Fontenoy en Parizo.
(Arno Lagrange, Ipernity)
Les sceptiques qui croient encore que l’espéranto est une langue morte ou un projet dépassé se réfèreront donc utilement à l’agenda de l’Unesco

Evènement annoncé entre autres par le site Espéranto-France :
« À l’initiative de la délégation polonaise à l’Unesco, soutenue par la délégation lituanienne et en collaboration avec l’Universala Esperanto-Asocio, des solennités auront lieu le 15 décembre 2008 au siège de l’Unesco pour célébrer la naissance du Dr Louis Lazare Zamenhof. Ce sera en même temps une belle introduction à l’année 2009, celle du 150ème anniversaire de la naissance de Zamenhof. (…)

Zamenhof-festo en Unesko
Iniciate de la pola delegitaro ĉe Unesko, subtenata de la litova delegitaro, kaj en kunlaboro kun Universala Esperanto-Asocio, la 15-an de decembro 2008 okazos en la sidejo de Unesko en Parizo solenaĵo por celebri la naskiĝon de Lazaro Ludoviko Zamenhof. Samtempe ĝi estos bela enkonduko al la jaro 2009-a, la 150-a datreveno de la naskiĝo de Zamenhof.(…)

En présence notamment de Maria Wodzyrińska - Walicka (ambassadrice de Pologne), et Ina Marčiulionytė (ambassadrice de Lituanie), la réception fut inaugurée, au nom de l’Unesco, par Mauro Rosi, de la Division des expressions culturelles et des industries créatives.

Diverses allocutions se succédèrent, dont celle de Louis Zaleski Zamenhof, petit-fils de Louis Lazare Zamenhof, initiateur de la Langue Internationale Espéranto,
et celle de Henriette Walter, professeur émérite de linguistique à l’université de Haute-Bretagne à Rennes, et directrice du laboratoire de phonologie à l’École pratique des hautes études à la Sorbonne, qui replaça l’espéranto dans l’historique des langues construites, et en présenta les particularités linguistiques, « un alphabet totalement fiable » et « une langue construite avec rigueur et finesse ».

Le message de Probal Dasgupta, président de l’UEA 
(Universala Esperanta Asocio), fut lu par Claude Nourmont, vice-présidente, et on peut en trouver l’intégralité sur "Libera folio", en espéranto, qui avait également annoncé la réception.
J’espère ne pas trahir sa pensée en en donnant un aperçu, choisi par nous en toute subjectivité  :
Il a rappelé que ces dernières années la communauté internationale avait commencé à comprendre que les rancœurs, les animosités et les conflits ne provenaient pas seulement des inégalités économiques, mais aussi d’un inégal accès à la culture, ce qui était néfaste à la stabilité et au bien-être de l’humanité ; qu’il était essentiel de veiller à la diversité linguistique et humaine de la planète.
Il a aussi précisé que nous (les espérantophones) travaillions dans l’intérêt de toutes les communautés linguistiques du monde, pas seulement pour la diffusion de l’espéranto, et qu’on pouvait nous regarder comme une coalition qui représente les intérêts des petites langues.

Estelle Maria Loiseau de l’UEA parla des perspectives d’avenir pour l’espéranto.

De nombreux délégués de divers pays étaient présents. Film, buffet, questions et possibilité d’initiation ludique à l’espéranto complétèrent la soirée, clôturée par le vin d’honneur.

Au fait, pourquoi cette date du 15 décembre ? Une bonne présentation du fondateur de l’espéranto par Le petit journal le rappelle :
« Dans le monde entier, le 15 décembre, c’est le jour de Zamenhof. Cet événement célèbre la naissance à Białystok, il y a 148 ans, de Ludwik Lejzer Zamenhof, le père de l’esperanto, la langue universelle. »

Et demain ?
« Cette manifestation à l’Unesco a été le coup d’envoi de la célébration de ses 150 ans, en 2009. Le temps fort de cette année de jubilée sera le Congrès Universel qui se tiendra en juillet dans sa ville de naissance : Byalistok. D’importants travaux préparatifs ont déjà été entrepris dans cette ville avec le soutien d’un grand quotidien régional : campagne d’affichage dans la ville, DVD bilingue (polonais-espéranto) de présentation de l’espéranto distribué à 300 000 exemplaires avec le quotidien, web-TV avec des programmes réguliers, etc. »

Cette langue que d’aucuns croient morte est en plein bouillonnement ! Dommage que l’UE laisse passer la chance d’utiliser l’espéranto comme langue véhiculaire, alors même que son vocabulaire est européen (et sa grammaire internationale, car régulière et axée sur l’essentiel), de même qu’on a inventé en Europe les bases de l’ordinateur et d’Internet, que d’autres ont développé avec succès…

Saluons au passage le site Café pédagogique, qui avait signalé l’information, faisant ainsi preuve de davantage d’ouverture d’esprit que certains de leurs collègues :

Bonan feston al ĉiuj ! (la traduction ne me paraît pas nécessaire !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires