Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 11:24

Dieu a dû apprécier la visite du Patriarche Cyrille aux diocèses de Donetsk et Kharkov, en Ukraine, le 8 mai 2011, car celle-ci a été saluée d'un miracle, discret mais remarqué et rapporté par des ouailles versées dans les logiciels graphiques de type Photoshop.

Au début, si l'on décompte les journalistes, les officiels et la sécurité, la maigre assistance pouvait faire désespérer de la foi des Ukrainiens – disons environ 4000 personnes :

Mais très vite, comme les petits pains, les présents se sont multipliés, et une foule en liesse se pressait pour écouter le Patriarche :

Sur le portail Crédo , on prétend qu'il y avait 40 000 personnes sur la place de la Liberté (plochtchad Svobody) à Kharkov, auparavant vidée de marchands et d'une fête foraine en vue de ce gigantesque rassemblement.

Deuxième miracle : la foule a encore grossi, jusqu'à envahir la totalité de la place, jusque dans ses recoins les plus éloignés, confirmant qu'il a été sage de vider la place de ses marchands :

Précisons que cette multiplication des Ukrainiens a eu lieu en l'espace de quelques minutes, puisque le cadrage et les ombres des trois photos sont les mêmes !

Curieusement, l'Eglise, bien trop modeste, a rapidement retiré de son site les photos contestées par les mécréants.

Mais ne désespérons pas, nous autres catholiques français, privés depuis des lustres de bons gros miracles : le gouvernement Sarkozy ayant vendu à l'Eglise orthodoxe le terrain superbement placé de Météo france en vue de la construction d'une église, nul doute que Dieu fêtera l'inauguration du bâtiment (qui s'annonce magnifique, aérien) par quelque miracle similaire.

Poussée de bigoterie et de censure en Russie

Le ministre des Sciences, de la jeunesse et du sport, Dmitri Tabatchnik, a dit : "Plus l'église orthodoxe russe travaillera efficacement dans le domaine de l'enseignement, plus la fracture entre le gouvernement et la société se réduira, leurs relations devenant plus constructives."

Dans la ville russe de Syktyvkar, les représentants de l'église orthodoxe russe ont tenté de faire modifier l'opéra de Chostakovitch "Le conte du Pope et de son ouvrier Balda", basé sur l’œuvre du même nom de Pouchkine, en retirant l'un des personnages principaux : le pope ! Pareillement, dans la ville d'Armavir, l'église orthodoxe a édité le livre pour enfants "Conte du marchand Kouzma Ostolope et de son ouvrier Balda", attribué à Pouchkine, où le pope fainéant et radin, est (miraculeusement) devenu marchand !

Faut dire que Pouchkine, le plus grand poète russe, était, comme le peuple, aussi moqueur que Molière ou Maupassant envers les faux dévots et les prélats trop bien nourris - ou, comme l'un d'eux plus récemment, photographié avec une montre hors de prix  !

 

(Infos transmises par des internautes russophones et espérantophones)

Partager cet article

Repost 0

commentaires